2024 Anticiper l’avenir

2024 anticiper la protection de vos données cybersécurité, RGPD, Sysguard


2023 est bientôt terminée. On prépare 2024. S’il y a un verbe qui pourrait marquer les esprits de nombreuses organisations pour cette nouvelle année, ce serait ANTICIPER. En effet face aux incertitudes économiques et sociétales, nous sommes amenés à nous poser des questions telles que : mes données sont-elles bien sécurisées ? Que se passerait-il si j’étais piraté ? Suis je en conformité par rapport aux réglementations en cours ?. Quelles peuvent être les conséquences en cas de contrôle ?

Il est un mal « français » : nous réagissons une fois que le problème est arrivé. On se retrouve frustrés et on maudit l’État quand les sanctions tombent ou quand nous avons tout perdu.

Alors pourquoi ne pas anticiper ? Cela peut contribuer à gagner du temps quel que soit l’éventualité en cas de cyberattaque ou de contrôle par un organisme étatique. De plus, en anticipant les éventualités, nous investissons pour l’avenir et la pérennité de nos organisations.

1 les intérêts d’anticiper.

En matière de cybersécurité, l’anticipation devient une opportunité et une nécessité. En effet il est faux de croire que nous sommes invulnérables et que cela arrive qu’aux autres. Il est inutile de bomber le torse alors qu’on est comme tout le monde, susceptible d’être attaqué. Les exemples récents ne manquent pas… De plus, les pirates attaquent de partout et jouent sur le côté émotionnel. Ainsi sans le vouloir, un collaborateur peut ouvrir la boîte de Pandore et paralyser toute une organisation. Et il faut du temps selon la taille du système informatique pour auditer, nettoyer, remettre en place, installer des pares-feu et autres sécurités. Ne pas oublier que 80% des cyberattaques sont la résultante d’une erreur humaine.

Les nouvelles réglementations telles que le RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données) sont contraignantes. Dans le cas du RGPD, on parle d’un règlement européen. Ainsi personne ne peut y échapper en vertu de la hiérarchie des normes européennes et étatiques. Dura lex sed lex ; la loi est dure telle est la loi comme le dit cet adage en latin.

Les contrôles étatiques, telles que ceux de la CNIL seront de plus en plus pressants. Et oui l’État à besoin d’argent pour ses finances publiques. Les organismes de contrôle ont recruté. Ils se donnent de plus en plus de moyens. Il faut prendre conscience qu’un salarié ou un client insatisfaits peuvent envoyer un courrier anonyme. D’ailleurs à ce propos, d’autres administrations peuvent en recevoir : la DIRRECTE, la DGFIP… Également de nouvelles réglementations vont être instituées pour mieux contrôler ; exemple la vignette verte automobile pourrait être supprimée et remplacée par l’obligation de déposer son certificat d’assurance sur un portail internet (à condition que le soi disant portail soit prêt…).

Le champ des possibles est tellement large aujourd’hui. Alors autant se prémunir avant que le mal arrive.

2 Anticiper c’est pérenniser

La vie ressemble souvent à une partie d’échecs : on cherche à identifier les coups de son adversaire afin de mieux se protéger et de mieux se développer pour gagner.

Nous privilégions l’attaque au niveau commercial pour développer notre chiffre d’affaires, nos marges et nos bénéfices.

Néanmoins nos défenses ne doivent pas être négligées. La meilleure défense peut être l’attaque à condition que nos fondations soient solides pour protéger nos données.

Il faut prendre conscience que nos données sont de l’or que nous devons protéger. Ainsi mettre en place des solutions de cybersécurité, former ses collaborateurs (80% des attaques proviennent d’une négligence humaine, autant le rappeler) sont des choix qui vont aider à pérenniser une organisation et contribuer à son développement économique.

il en est de même avec la mise en conformité face aux réglementations qui, on le rappelle, sont contraignantes.

Alors autant anticiper sa mise en conformité quant au RGPD, la mise à jour de son DUERP, le renouvellement des licences nécessaires à exercer une activité…

Anticiper coute de l’argent. Certains vont trouver cela cher… Avant tout il convient de bien regarder le contenu de la prestation et ses bénéfices : réduire les risques, mieux se protéger.

D’un point de vue comptable, anticiper n’est pas une charge mais un investissement. C’est miser sur le développement stratégique d’une organisation et son avenir.

C’est un investissement capital si on veut continuer à avancer et évoluer. Bien entendu, toutes organisations voient en premier sa trésorerie avant d’anticiper. La trésorerie est certes le nerf de la guerre. Mais il existe toujours des solutions pour la préserver et investir pour la pérennité de son organisation.

Ainsi, chez SYSGUARD, nous vous accompagnons pour anticiper et préserver le bon état de votre système informatique, renforcer son efficacité et sa sécurité. De plus, nous vous guidons pour vous mettre en conformité quant au RGPD.
Alors anticipez, pour éviter de subir des conséquences lourdes ! Contactez-nous

2024 anticiper la protection de vos données cybersécurité, RGPD, Sysguard
2024 anticiper la protection de vos données cybersécurité, RGPD, Sysguard

0 commentaires

Ecrit par Stéphane Rondelot

Juriste de formation, je suis expert en droit et en communication. Depuis plus de 20 ans, je forme les entreprises et les personnes en phase de création de société sur le droit des sociétés, l'économie et la communication. Passionné de nouvelles technologies, je me suis intéressé très tôt au droit de l'internet et bien entendu au RGPD.

Publié le 11 décembre 2023